Les jours se suivent et ne se ressemblent pas, la tempête est partie au large pour laisser la place au ciel bleu et au soleil réchauffant de 15°C  hier à 17° aujourd’hui. La mère Mimi de Noël nous a honoré de sa tenue rose bonbon, de circonstance. Selon météo-España, il fera encore plus beau demain et après-demain alors que nous voyons des paysages bien différents en France ! Germanix

La stagiaire : Nous avons retrouvé nos amis français partenaires de golf, Sylvie et Avelino et Danielle et Patrick qui sont aussi membres à Lumine. Germanix lui a retrouvé son swing, il semblerait que la Thaïlandaise ait fait du bon boulot…Nous avons aussi découvert une tradition de Noël catalane El Tio de Nadal, avec une chanson pas vraiment belle, mais à l’hôtel il y avait des enfants, le 24 au soir avec des bâtons en mains et je voyais la maman qui lui apprenait une chanson. Le lendemain, nous sommes allés à Reus et à 12h devant la mairie, il y avait une file de parents avec les enfants qui attendaient pour donner des coups de bâtons sur un tronc d’arbre revêtu d’un tissu.  J’ai demandé la signification, mais on me répondait : c’est une tradition catalane. J’ai donc consulté Monsieur Google pour en savoir davantage

El Caga Tío ou el Tió de Nadal (le tronc de Noël) : La nuit du 24 décembre est une nuit magique pour les enfants, il s'agit de la fête de l'arbre. Pour comprendre cette fête il faut remonter à la nuit des temps lorsque l'arbre était la matière première pour toutes sortes d'objets (manches de d'outils, poutres pour les maisons, bâtons qui aidaient à marcher, bûches qui servaient à allumer le feu, le bois servait aussi à fabriquer les chaises, les tables, les armoires, les lits, les portes, les escaliers...) et pour tout cela il fallait organiser une fête où l'arbre devait jouer le rôle principal. On commence par se procurer la fameuse bûche de bois appelée tió. Le tió se choisit le 13 décembre le jour de la Sainte Lucie. De nos jours les bûches sont vendues décorées avec quatre pattes, peintes avec un visage et couverte d'un béret catalan : "la barretina" de couleur rouge. La coutume veut que l'on nourrisse le Tió avec des biscuits, du pain, des fruits jusqu’au 24 décembre et il doit rester dans une pièce de la maison toujours avec une couverture. Le 24 et 25 décembre les enfants chantent une chanson traditionnelle assez grossière qui est la suivante : Tió, tió, chie du touron, ne chie pas du hareng, car il est trop salé, chie du touron car c'est meilleur. Ou bien une autre version : Chie, bûche, Chie torrons, Noisettes et fromage, Si tu ne chies pas bien, Je vais te donner un coup de bâton. Chie, bûche !  Après lui avoir donné de légers coups avec le bâton, le tió est frappé plus fort au dernier « Caga, tió! » Quelqu'un met sa main sous la couverture et prend un cadeau.

2017 12 28 4 lakes (3)

el tio (1)

el tio (2)

eltio (2)

2017 12 25 Reus fiesta tio (2)